Tardi vient à Bâle avec Burma, Blanc-Sec et une «putain de guerre»